17 ours sauvés de leur prison de béton par des associations américaines

Classé dans : Activisme | 0

Le parc à ours Black Forest Etats-Unis Peta prison ours

Le parc à ours Black Forest en Géorgie aux États-Unis n’était qu’une prison de béton où 17 ours étaient détenus depuis des années.

Le gouvernement avait mis en garde dernièrement le parc au sujet des conditions de vie des ours, peu protégés du soleil comme de la pluie battante, et constaté que les enclos étaient à risque et décrépits, avec la présence d’éléments dentelés, de boulons saillants et de rouille.

Les ours y montraient des signes flagrants de zoochose, de stress et d’abattement.
Deux femelles ours brun y étaient engrossées de manière répétée, puis séparées de leurs petits peu de temps après la naissance; séparations pendant lesquelles les femelles étaient physiquement contenues afin que leurs bébés puissent leurs être pris.

1 1 1 1 11 1 1 1Sans titre

Un des ours sauvés dans son nouvel environnement dans le sanctuaire Rocky Mountain Wildlife Conservation Center

La Peta, l’Atlantic Humane Society et le co-créateur des Simpson Sam Simon grâce à leur efforts conjoints ont permis que ces ours soient secourus en janvier 2014 et placés dans le sanctuaire Rocky Mountain Wildlife Conservation Center du Colorado. Ils y vivent désormais dans un habitat naturel de 24 hectares (60 acres) où il peuvent enfin exprimer leurs besoins naturels après des années sans autre horizon que du béton.

Les deux femelles qui étaient gestantes au moment de leur sauvetage ont pu mettre au monde leurs petits dans leur tanière et les élever pour la première fois de leur vie.

Et surtout, ces ours n’ont pas été remplacés par d’autres au parc à ours Black Forest car celui-ci a définitivement fermé ses portes.

Ci-dessous le reportage vidéo fait par la Peta sur le sujet:

Laissez un commentaire