Les 3 mythes au sujet des protéines & du végétalisme

Traduction de l’article de Julieanna Hever « 3 Myths About Protein and a Plant-Based Diet » http://bit.ly/11wyZBP La nutritionniste Julieanna Hever remet les pendules à l’heure au sujet des protéines et du végétalisme :

 

◈ MYTHE N°1: LE PLUS DE PROTÉINE, LE MIEUX C’EST

 

L’être humain a besoin de protéine, c’est l’un des trois macronutriments que nous devons retrouver dans notre alimentation. La protéine est impliquée dans pratiquement toute la structure et les mécanismes fonctionnels de notre corps. Toutes les cellules de notre corps contiennent des protéines, elles constituent les composantes de base de nos muscles, cheveux, ongles, organes, peau, tendons, ligaments, enzymes, certaines de nos hormones, hémoglobine, anticorps et bien d’autres choses encore. Cependant, ce n’est pas parce les protéines sont très importantes que plus nous en consommons, mieux c’est. En réalité, consommer plus de protéines que nécessaire est mauvais pour la santé. Le Département de l’Agriculture Américain recommande pour un adulte âgé de plus de 19 ans un apport journalier de protéine correspondant à 0,7 gramme de protéine par kilo de votre poids. En moyenne, un régime occidental classique tire 20 à 30% de ses calories des protéines ingérées, soit deux à trois fois trop que les apports journaliers recommandés. Cet excès de protéine provient en général de sources animales, ce qui est encore plus nocif. Un excès de protéines fatigue le foie, contribue à la goutte, et augmente le risque de développer de nombreuses maladies chroniques.

 

IMGP7425

 

◈ MYTHE N°2: LES PROTÉINES COMPLÈTES SONT DIFFICILES À TROUVER

 

La deuxième idée reçue la plus populaire est que les produits d’origine animale seraient les meilleures sources de protéines. La raison pour laquelle ce mythe a la vie dure est que les acides aminés (composants des protéines) sont assemblés dans les produits d’origine animale d’une manière similaire aux protéines humaines. Cependant, cet argument n’est pas pertinent car n’importe laquelle des protéines que vous consommez sera morcelée lors de la digestion en acides aminés simples et ceux-ci seront stockés dans le sang pour un usage futur. Lorsque le corps a besoin de construire une protéine à partir d’acides aminés ou de réparer du tissu musculaire, il récupère les acides aminés nécessaires et les réassemble dans la séquence appropriée à l’usage prévu. Ce fonctionnement s’opère que l’on ingère de la protéine animale ou végétale. Si vous mangez un régime végétal varié, vous comblerez facilement vos besoins journaliers en acides aminés. De plus, la consommation de protéines végétales va de pair avec une abondance de phytonutriments, antioxydants, vitamines, minéraux, fibres, des composants très importants dans la prévention des maladies et le maintien d’une santé optimum. À l’inverse, les protéines animales sont enrobées de graisses saturées malsaines et de cholestérol alimentaire. Les aliments d’origine animale sont également dépourvus de phytonutriments, antioxydants, fibres et sont pauvres en vitamines et minéraux.

 

IMGP6865

 

◈ MYTHE N°3: PLUS ON EST SPORTIF, PLUS ON A BESOIN DE PROTÉINES

 

L’être humain a besoin de tirer 10% de ses calories des protéines. En théories tous les aliments végétaux complets contiennent au minimum cette proportion de protéine, donc si vous vous nourrissez d’un régime alimentaire végétal varié et suffisamment calorique, vous mangerez facilement la quantité de protéines dont vous avez besoin. Cela s’applique également aux sportifs: ceux-ci ont en réalité besoin d’ingérer plus de calories (et non plus de protéines en proportion), et cette augmentation de calories suffit à augmenter la quantité de protéines qu’ils ingèrent et à leur apporter les macronutriments dont ils ont besoin, dont les protéines.

 

Quand il est question de protéines, il ne s’agit pas de consommer le plus possible, mais plutôt de consommer suffisamment, sans excès. Le régime végétal offre un apport idéal en protéine pour la croissance, le maintien et le fonctionnement de notre métabolisme.

 

IMGP6957

Une Réponse

  1. Fabienne FREDERIC

    Merci pour toutes ces vidéos et ces articles. Je vais doucement vers un régime végétarien et c’est vrai que certains n’aident pas beaucoup …. C’est pas bon (je suis polie !) tu vas manquer de plein de choses et être fatiguée …..
    En tout cas j’ai reproduit votre recette de lasagnes et …. Le plat est parti très vite 👍

Laissez un commentaire